Punky

Punky avait été récupéré dans les rues de La Réunion par la fourrière. Il était gravement blessé et avait le bassin multi fracturé, probablement renversé par une voiture. Paralysé de douleur il n’a pas été compliqué pour les agents de la fourrière de l’attraper dans le caniveau et de le balancer dans leur camion.

Il était une fois Punky

Voici l’histoire Punky, rescapé de la fourrière.

Une fois dans les box de la fourrière, aucune puce n’a été trouvée sur le pauvre chien et la procédure à suivre dans le cas d’un chien blessé ou malade est l’euthanasie immédiate.

Au moment fatidique, le vétérinaire chargé des euthanasies des chiens de la fourrière s’est résigné et a posé sa seringue. Il a vu en ce petit chien perdu sur la table en inox froide, recroquevillé sur lui-même, souffrant de graves blessures quelque chose qui l’a bouleversé.

Malgré tous les chiens euthanasiés quotidiennement sur cette table, ce chien-là a éveillé quelque chose de particulier chez le vétérinaire qui a pris son téléphone et a composé le numéro de l’association.

Bien sûr nous avons immédiatement répondu présents mais pour pouvoir sortir un chien de la fourrière il faut qu’un bénévole sur l’île aille le chercher en urgence et l’emmène au plus vite chez le vétérinaire.

C’est Alexandra qui s’est portée volontaire. Elle s’est engagée à accueillir un chien qu’elle n’avait jamais vu et dont elle savait juste qu’il était “salement amoché”, paralysé de l’arrière train et qu’il n’y avait aucune certitude qu’il soit sauvable. Alexandra a alors récupéré Punky et l’a emmené pour une consultation d’urgence.

Après plusieurs radios, le verdict est tombé : le bassin est multi fracturé. Pour tenter de redonner de la mobilité à son arrière train 2 opérations risquées et coûteuses sont programmées.

Comme toujours, chaque sauvetage a un coût. Il faut couvrir les frais vétérinaire, l’alimentation, le rapatriement… Mais lorsqu’un chien doit subir des opérations, le coût du sauvetage explose : les frais vétérinaires pour Punky ont été évalués à 2000€ pour deux interventions risquées dont on n’avait aucune certitude qu’elles réussissent.

On se pose alors des questions en équipe :
“Est-ce raisonnable de mettre autant d’argent sur un seul chien ?”
“Combien d’autre chiens pourrait-on sauver avec cet argent ?”

Chez AnimOvergne, la réponse est toujours la même : oui.

Quand on s’engage à prendre un chien en charge, on s’en occupe jusqu’au bout, peu importe le coût. On n’a pas de plafond, on suit le cœur et non la raison. Si on était raisonnable, on ferait pas de la protection animale. Alors Punky a eu ses deux opérations, il a suivi des séances de rééducation avec Alexandra qui est également infirmière, a fait de l’hydrothérapie, consulté des ostéopathes… Tout a été mis en œuvre pour que Punky puisse un jour marcher à nouveau.

Ce petit chien renversé, paralysé dans un caniveau et passé sur la table de non-retour à la fourrière a repris confiance en lui.

Aujourd'hui

Aujourd’hui il ne se traine plus sur ses deux pattes avant, il a retrouvé la mobilité de son
arrière train et s’est remis à courir, sauter, jouer, nager… C’est redevenu un petit chien joyeux, s’accrochant à la vie et à la seconde chance qui lui a été donnée.

Sauvé en février 2022, Punky a été adopté en juin 2022 proche de Grenoble. Il coule depuis des jours heureux, profite de la chaleur d’un foyer aimant et de longues balades en pleine nature. Punky semble être éternellement reconnaissant aux humains, il les adore, est très sociable et s’attache vite. Comme tous nos Royal Boubon, il aime inconditionnellement ses maîtres et à l’air d’être conscient de la chance qu’il a d’être avec eux désormais. Il les accompagne partout, voyage avec eux et prend même le train !

Vous souhaitez aider un de nos chiens et participer à notre chaine de solidarité pour le sauver ? Devenez son parrain ou sa marraine et participez ainsi à son sauvetage ! Vous aurez un lien privilégié avec ce chien/chiot et aurez de ses nouvelles régulièrement ! 🐶

X